Pour faire une recherche dans le site complet:
Chercher pour:
Mercis à "SiteLevel" !
___________________________________________
 
 
NOS ANCÊTRES: Événements, de 1642 à 1664
 

AVIS: Les renseignements affichés dans cette page ne sont qu'un très
court résumé de ceux contenus dans les publications offertes par
La Société Historique et Généalogique BellemareMC

Les droits d'auteur ne nous permettent pas de publier
certains détails et précisions manquants dans cette page de www.bertpage.ca.

____________________________________________
 
* VOICI QUELQUES TITRES ET EXTRAITS
de sujets sur la période de 1642 à 1664, traités dans les publications généalogiques Bellemare offertes par La Société Historique et Généalogique BellemareMC.
 
Les droits d'auteur ne nous permettent pas de publier les tous les détails et précisions manquants dans cette page de www.bertpage.ca.
_______________________________________________
 
1642-03-23: Étienne Gellineau, âgé de 18 ans, célibataire et sargier, demeurant en la paroisse St-Eutrope, ville de Saintes, dans la maison de Mathurin Damozen, maître sargier, achète de Pierre Horry "laboureur à bras", habitant demeurant au village de Pascaud , paroisse St-Eutrope, une terre labourable pour 33 livres tournois.  La terre est appelée "La Champaigne de Brandet". Cet acte est la première trace où apparaît le nom d'Étienne en France.
 
1643-02-10: Contrat de mariage, Gilles Besson et Jeanne Rabaud.
 
1644-03-29: Étienne Gellineau, marchand sargier, demeurant en la paroisse de St-Eutrope de Saintes, loue une terre de François Compagnon, jardinier, demeurant au faubourg St-Vivien de Saintes. Cette terre est située en la seigneurie Les Rabannières, proche du moulin de Lusserat, et est louée pour 5 ans à 110 sols par année.
 
1645-02-22: Contrat de mariage, Jean Gellineau et Mathurine Arnaud.
 
1645-07-17: Étienne Gellineau, 21 ans et marié à Huguette Robert, fait rédiger une quittance en faveur de ses parents, Charles Gellineau et Catherine Durand, pour une partie de la dot qu'il a reçue lors de son mariage.  Signatures : Estienne Gellineau, son père signe Charles Gelino, Babinot, M. Foucaud et Dexmier, notaire royal.
 
1646-11-18: Étienne Gellineau, marchand sargier, demeurant à Saintes, fait rédiger une quittance finale pour ses parents demeurant au village de la Sallenderie, proche du moulin Lusserat, près du village "Les Charrier" et des communes des Gonds et Chermignac.
 
1646: Cette année 1646 marque la naissance de Jean Gelleneau, premier fils d'Étienne. Jean est de la paroisse St-Eutrope à Saintes ainsi que fort possiblement son frère Thomas (~1648) et sa soeur Louise (~1650). L'acte de mariage de Jean en 1667 mentionne ce lieu.
 
1649-06-01: Fondation de Cap-de-la-Madeleine par le Rév Père Jacques Buteux, jésuite, avec l'autorisation de l'abbé Jacques de Laferté qui est propriétaire d'une seigneurie de 10 lieues en largeur le long du fleuve St-Laurent par 20 lieues en profondeur. Il concède à 14 colons des terres à "Cap des Trois-Rivières".  (Histoire du Cap, M. Loranger)
 
1649-09-19: Inventaire des biens de Charles Gellineau décédé la veille.
 
1650: Premier moulin à vent construit à Cap-de-la-Madeleine par les Jésuites (près de l'hôtel de ville actuel). Le moulin est seigneurial, ce qui oblige les censitaires à recourir à ce seul moulin du Cap.  (Prévôté Trois-Rivières, 1656-04-01)
 
1651-03-06: La fondation de Cap-de-la-Madeleine devient officielle. Concession de Jacques de Laferté aux Jésuites d'une terre de 2 lieues de long sur le fleuve St.-Laurent depuis la rivière St-Maurice sur 20 lieues en profondeur dans les terres.  (Histoire du Cap, M. Loranger)
 
1651-06-06: Le gouverneur D'Ailleboust nomme Nicolas Rivard capitaine de milice à Cap-de-la-Madeleine.  (Histoire du Cap, M. Loranger)
 
1652-05-10: Le fondateur du Cap-de-la-Madeleine est assassiné par des Iroquois lors d'un voyage d'apostolat en haute Mauricie. Il fut blessé de 2 balles à la poitrine et d'une autre au bras droit qui lui, fut rompu. Les barbares se ruèrent sur lui pour le percer de leurs épées et pour l'assommer à coups de hache, avec son compagnon. Ils furent dépouillés de leur vêtements et leurs corps furent jetés dans la rivière St-Maurice. Un Huron réussit à s'échapper nu et a rapporté le fait à Trois-Rivières, le 8 juin suivant.
 
1652-05-19: Le gouverneur Lauzon donna pleine possession aux Jésuites. Il ordonna à Pierre Boucher, alors commis au magasin de Trois-Rivières, de mettre le père Ménard en possession de la dite concession. Le 2 mai, Boucher se rendit à Cap-de-la-Madeleine assisté de Roland Godet, greffier en la sénéchaussée de Québec, et de Guillaume Pépin.
 
1652-05-22: Assassinat du Père Buteux, fondateur de Cap-de-la-Madeleine par les Iroquois lors d'un voyage d'apostolat en haute Mauricie. Un Huron survivant rapporte le fait le 6 juin suivant.
(Histoire du Cap, M. Loranger, p 40)
 
1652-05-22: Pierre Boucher, gouverneur des Trois-Rivières, sur les ordres du gouverneur Lauzon, met le Père Ménard en possession de la Seigneurie de Grosbois, du Cap-de-la-Madeleine.
(Histoire du Cap, M. Loranger, p 39)
 
Pierre Boucher a eu une carrière bien remplie. Arrivé à 13 ans avec ses parents, il exerce plusieurs postes au sein de la colonie. Il collabore avec les missionnaires et devient interprète. Il est magasinier à Trois-Rivières, puis milicien, juge, gouverneur, ambassadeur, écrivain, seigneur et fondateur. Le roi Louis XIV lui décerne des lettres de noblesse, étant le deuxième Canadien à recevoir ces honneurs.
 
1653-09-07: Partage des biens entre les enfants issus des deux mariages de feu Jean Charrier (fils).
 
1653-10-15: Inventaire des biens, en France, de feu Charles Gellineau. Catherine Durand, sa veuve, est remariée à Simon Compagnon. La valeur totale de l'inventaire est de 203 livres et 12 sols, montant important dans le contexte économique du temps.
 
1653-10-18: Marie Gellineau, soeur d'Étienne et épouse de Martin Compagnon donne quittance pour sa part d'héritage. Acte passé au faubourg St-Palais en la juridiction de Saintes, notaire Cassoulet en présence des clercs R. Audouin et Philippe Chaslin. Note : dans tous ces récents actes, le notaire Cassoulet épelle bien le nom GELLINEAU.
 
1654-10-01: Après une dure mais fructueuse bataille contre les Iroquois en 1653, le gouverneur Lauzon nomme Pierre Boucher gouverneur des Trois-Rivières. Cependant ce poste n'est pas l'endroit où Boucher rêve d'établir une seigneurie et démissionnera en 1657 pour choisir celle de Ste-Marie, au Cap-de-la-Madeleine, domaine de 200 arpents en superficie. La seigneurie de Ste-Marie sera l'endroit où Étienne Gellineau et son fils Jean seront accueillis en 1658.
 
1657-12-09: M. de la Potherie dresse un cabaret à Trois-Rivières où l'on échange de la boisson aux sauvages contre des peaux de castors.  (Journal des Jésuites)
 
1658-05-11: Étienne Gellineau, sargier et charpentier de grosses oeuvres, natif de la paroisse de St-Vivien de Pons (Les Gons) et son fils Jean, 12 ans, demeurant tous deux à Tasdon, sont à la ville de La Rochelle devant le notaire Jacques Savin. Ils s'engagent auprès du sieur Arnaud Peré, marchand mandataire de Pierre Boucher, gouverneur de Trois-Rivières. Père et fils serviront pendant 3 ans pour un salaire de 108 livres par an (5,04 $). Ils seront hébergés et nourris. L'aller et le retour, s'il y a lieu, sont aux frais de l'armateur. L'acte d'engagement est rédigé en présence des clercs Pierre et Jean Lezeaux et Jean Gellineau y déclare ne savoir ni écrire, ni signer. Le départ se fait à La Rochelle le 29 mai, sur le navire "Le Taureau", 150 tonneaux, propriété de François Perron et le capitaine est Élie Tadourneau. L'arrivée à Québec a lieu le 6 août 1658. Par la suite, certains de ces arrivants iront sur la barque "L'Espérance", propriété de Toussaint Toupin, pour se diriger vers Cap-de-la-Madeleine, où ils seront logés au fort Ste-Marie (limite du Cap), où Pierre Boucher venait tout juste de se retirer.
 
1658-05-14: Contrat d'engagement collectif d'autres recrues pour le Canada. Ils s'engagent pour le marchand François Peron sur le navire "Le Taureau ". De ce groupe de 16 engagés, le gouverneur Voyer D'Argenson renverra en France une fille "débauchée, actuellement grosse" et condamnera Peron à une amende de 150 livres. Cette fille (Mathurine Lacroze, 22 ans) avait pris le départ ainsi, sans en aviser l'armateur.  (D'argenson aux Jésuites, octobre 1658).
 
1658-05-15: Testament de Catherine Durand.
 
1658-09-06: Étienne Gellineau contracte une obligation de 128 livres à l'égard de Marie Gaulchet, veuve de Jean Dupont. Ce même jour, elle s'associe avec Mathurine Poisson, épouse de Jacques Aubuchon, pour vendre 2 barriques de vin pour 120 Lt. Les Jésuites rapportent aussi le départ d'un navire pour la France.
 
1659: Pierre Boucher fait construire sur son fief Ste-Marie, une chapelle de 20 x 20 pieds par Élie Bourbeau et Michel Lemay dit Poudrier, avec la main-d'oeuvre nécessaire.
 
1660: Construction de la palissade du fort St-François et de l'hôpital Notre-Dame-de-la-Pitié (terrain actuel du petit Sanctuaire du Cap) commandés par Michel Peltier, sieur de Laprade, avec le concours de Pierre Boucher et des Jésuites. Le chirurgien résident est Félix Thunay. (Biens des Jésuites, 1661-12-08)
 
1660-05-01: Adam Dollard Des Ormeaux et 16 de ses hommes sont confrontés avec environ 300 Iroquois au Long Sault. Ils sont assiégés pendant une semaine dans leur palissade et tombent aux mains des Iroquois. Neuf des survivants seront torturés puis mangés par la suite.
 
1660-08-27: Lettre du Rév. Père Ménard écrite "2 heures après minuit" relate la cruauté des Iroquois et la vie des colons à Trois-Rivières. Plusieurs Trifluviens sont tués.
 
1661: Pierre Boucher vend sa chapelle aux habitants du Cap et la fait transporter au fort St-François à ses frais. Le notaire Claude Herlin et le capitaine de milice Nicolas Rivard sont élus marguilliers. Louis Boussot dit Laflotte en devient le maître chantre.
 
1661-03-17: Étienne Gellineau est demandé comme témoin pour un contrat au Cap, entre Jean Grenier dit Nadaut et Pierre Couc, sieur De Lafleur. Le lendemain, il se rend chez le chirurgien Louis Pinard (voir 1661-12-08).  Nadaut signe "Garnier".
 
1661-12-08: Selon un document, Étienne Gellineau doit 30 livres au chirurgien Louis Pinard depuis le 18 mars précédent. À noter que Pinard vend aussi du vin.  (Prév.3-Riv., 1662-12-02).
 
1662-05-01: Premier cimetière situé à environ 15 pieds en face du petit Sanctuaire actuel. Claude Houssard et Nicolas Rivard sont élus marguilliers. Aussi, on met en vigueur l'excommunication de ceux qui font la traite de l'eau-de-vie.  (Jésuites, R.J. 47, p. 274).
 
1662-07-15: Obligation de 59 livres et 16 sols par Jean Garnier dit Nadaut envers Christophe Crevier.
 
1662-07-15: Pierre Boucher part de La Rochelle avec 100 soldats dont 60 périront en mer.  Il était parti de Québec le 1661-10-22.  (Dict. biog. du Canada, p. 89).
 
1662-08-00: Enquête préliminaire demandée par Claude Herlin à Quentin Moral.
 
1662-08-24: Jean Gellineau est témoin chez le tabellion (notaire) Du Portal pour un contrat d'engagement entre Christophe Crevier dit Bellerive , boulanger (beau-père de Pierre Boucher, sa fille Jeanne est mariée à Pierre Boucher depuis 1652) et François Brunet, au Cap.  Jean ne signe pas au contrat.
 
1662-09-01: Pierre Boucher quitte sa retraite pour retourner comme gouverneur aux Trois-Rivières jusqu'au 1667-09-26, puis il s'établira à Boucherville.  (Dict. Jetté, p. 136).
 
1662-09-03: Procuration de l'arpenteur Jean Guyon contre les habitants du Cap.
 
1662-09-13: Étienne Gellineau reçoit une terre du père Claude Allouez au Cap. Cette terre fait deux arpents de front sur 25 arpents de profond, entre les terres d'Étienne de Lafond et celle de Nicolas de Gastineau.  Contrat fait et passé en présence de Guillaume de Larue et Pierre Bourguignon. La transaction fut validée le 1664-06-13.  (Hist. d'Yamachiche, Raphaël Bellemare, p. 19)
 
1662-10-05: Jean Gellineau, 16 ans et natif de Saintes est produit comme second témoin en cour seigneuriale au Cap. Il y a eu, près de la maison de Christophe Crevier sieur de La Mellé des échanges avec un Iroquois, à savoir un capot offert par Jean Le Hérisson dit La Caude, une paire de bas de toile, une cravache, un ruban noir. La transaction a été faite à l'Arbre-à-la-Croix (près de Champlain). Jean a signé sa déposition de sa marque "X", ne sachant pas écrire.
 
1662-10-06: Procès-verbal de l'information secrète concernant la découverte de 2 cadavres.
 
1663-01-07: Apparition de trois soleils à Québec sur les 8 h du matin, écrit le Père Lalement. Il ajoute qu'ils s'alignaient sur un même plan, éloignés de quelques toises et couronnés d'arc-en-ciel. Le phénomène (maintenant connu sous le nom de "parhélie ", le soleil se miroitant dans des cristaux de glace) dura plus de 2 heures.  Aussi, de janvier à mars, une comète s'est fait voir.
(Journal des Jésuites)
 
1663-02-05: Sur les 5 h 30 du soir, un terrible tremblement de terre se manifeste à la grandeur du Canada, il semblerait. Les secousses se sont manifestées pendant 7 mois. Ce fut aussi mentionné dans les lettres de Marie de l'Incarnation à son fils.  (Journal des Jésuites)
 
1663-05-15: Élie Bourbeau et le notaire Jean Cusson sont élus marguilliers au Cap. C'est la première élection documentée par assemblée d'habitants.
 
1663: Au recensement de cette année, Étienne Gélineau, 39 ans, charpentier, veuf d'Huguette Robert originaire de  Saintonge, France ; son fils Jean, 17 ans ; 50 arpents de terre en censive. ("Veuf" est une erreur des recenseurs, voir le contrat du notaire Marcouiller le 1672-01-13).
 
1663-09-01: Il y a éclipse de soleil "rendant la forêt sombre et pâle et mélancolique". Elle durera 2h, 28m, 2s.  (Journal des Jésuites)
 
1664-01-26: À la requête de Maurice Poulin, Étienne Gellineau est condamné à rembourser à Jacques Aubuchon les 128 livres qu'il avait empruntées à Marie Gaulchet, veuve de Jean Dupont, en 1658. Cette Marie Gaulchet décédera le 8 décembre 1665 à Québec.
 
1664-06-13: Validation de la concession d'Étienne Gellineau par le père Jacques Frémin, procureur des Jésuites au Cap. Cette terre est la même qu'Étienne a reçue le 1662-09-13 mais elle a été ré-arpentée et elle fait 2 arpents de front par 25 de profond, entre Étienne de Lafond et Nicolas Gastineau, sieur Duplessis. (Notes: Cette terre touche à celle de René Houray dit Grandmont. Houray vendra à Gastineau, le 1666-06-14.  De cette dernière transaction, Étienne Gellineau demandera un ajustement avec Gastineau, le 1666-08-02).
 
1664-09-23: Information civile faite à la requête de Pierre Prou contre Nicolas Gaillou dit Lataille.
 
1664-12-01: Étienne Gellineau fait un marché avec Jean Le Hérisson dit La Caude qui abattra 2 arpents de bois à bâtir sur la terre d'Étienne, moyennant 40 livres payables en blé à 40 sols le minot (notons que 20 sols font une livre tournois).
 
1664-12-20: Nouveau texte de concession à Étienne Gellineau modifiant celui du 1662-09-13.
_______________________________________________
 
Les renseignements contenus dans cette page ont été obtenus
grâce à la générosité de Roger Bellemare, mon cousin du Cap-de-la-Madeleine.

Roger est le généalogiste expert de la famille Bellemare. Il y a consacré un temps inestimable depuis plus de trois décennies. Il est aussi un administrateur associé au Domaine www.bertpage.ca .

On peut le joindre directement à son adresse courriel rogerbellemare@hotmail.com
 
Merci à Roger !
_______________________________________________
 
*AUTRE CHRONIQUE : LA GÉNÉALOGIE DES FAMILLES BÉLAND, Bellan, Besland, Beslan, Belland, Bélan, Balan et même BOUTIN occupe une section entière de ce site. On peut s'y rendre directement en cliquant sur :   GÉNÉALOGIE DES BÉLAND 
_______________________________________________
 
Voici une carte géographique de la région du Cap-de-la-Madeleine, Québec,
où les ancêtres Étienne et Jean Gellineau se sont établis en 1658.
 
*Cliquez sur la carte pour retourner au haut de la page.
                                   Région du Cap-de-la-Madeleine, Québec. Cliquez ICI pour aller à la PAGE SUIVANTE.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
______________________________________
 
VOICI DES LIENS IMPORTANTS:
COURRIEL à Bertrand: bertrand@bertpage.ca
NOTEZ etTAPEZ cette adresse dans la barre d'adresses de votre messagerie.

Album de photos
Les célébrations
Généalogie des Bellemare
Généalogie des Béland

OU POUR ALLER À : . . . . . . . . . . . . . .
LA PAGE SUIVANTE : Généalogie. Ancêtres 1665-1686.
LA PAGE PRÉCÉDENTE : Gén. La vie en 1658.
LES ÉVÉNEMENTS : Anniversaires etc.
MES TROUVAILLES : Des sites à visiter.
MON GRAND-PÈRE : Gén. Fiche d'Ovide Bellemare.
UN RETOUR À L'ACCUEIL : Bienvenue au Domaine BERTPAGE.CA !